Car Week Paris 2024 : les ventes aux enchères.


“It’s tiiime”. Attendue bien plus que Noël par les passionnés auto, la Car Week parisienne est de retour très bientôt. On fait monter la pression avec les plus gros lots des trois ventes aux enchères Bonhams, Artcurial et RM Sotheby’s.

Bonhams au Grand Palais Éphémère

On commence par Bonhams qui a choisi à nouveau le Grand Palais Éphémère pour son grand rendez-vous parisien. Pas moins de 162 lots seront proposés à la vente et le public pourra venir les observer les 31 janvier et 1er février 2024.

Cette Ferrari Enzo (ZFFCZ56B000136072) a été livrée neuve en France par Charles Pozzi et serait l’un des 12 exemplaires livrés neufs en Nero Daytona (dont 3 seulement avec intérieur rouge). Elle n’a parcouru que 9 491 kilomètres. Estimation : 3,5 à 4,5 millions d’euros.
Cette Porsche Carrera GT (WP0ZZZ98Z5L000139) a été livrée neuve à Monaco en 2004 et n’a parcouru que 26 000 km dont seulement 1000 ces 13 dernières années. Estimation : 1,1 à 1,3 million d’euros.
Voici la Maserati Tipo 8C-3000 Biposto de 1933. Ce châssis a eu une histoire compliquée que je vous invite à lire sur le catalogue Bonhams. Elle a notamment participé aux Mille Miglia de 1987 après de longues années de restauration. C’est une véritable occasion d’acquérir une voiture de course immatriculée pour la route. Estimation : 900 000 à 1 200 000 €.
On poursuit avec un autre modèle des années 30, 1931 pour être précis : Invicta 4½ litres S-Type. Une autre voiture de course immatriculée pour la route possédant un historique de propriété limpide. Ces différents propriétaires ont parcouru près de 100 000 km à son volant grâce à un comportement idéal. De quoi l’engager dans des courses historiques de légende. Estimation : 900 000 à 1 100 000 €.
Cette sublime Lamborghini Miura P400 S (#4124) fut livrée neuve à Paris le 2 juillet 1969. Elle a entièrement été restaurée à la fin des années 80 et elle n’a parcouru que 50 km depuis. Pire, elle n’a plus vu la lumière du jour depuis 2008 après l’acquisition par son dernier propriétaire. Une remise en route et une nouvelle immatriculation sera donc nécessaire. Estimation : 800 000 à 1 200 000 €.

Artcurial au Salon Rétromobile 2024

Comme chaque année, c’est Artcurial Motorcars qui prendra place au sein même du salon Rétromobile 2024. Il sera possible d’apercevoir les voitures pendant toute la durée du salon. Mais l’accès au stand sera possible après l’achat du catalogue seulement. La vente (221 lots) se déroulera les 2 et 3 février 2024 à 14h.

On attaque (très) fort avec une Ferrari 250 GT California Spyder LWB (1011GT). Elle a été livrée neuve le 8 octobre 1958 en Californie, elle était alors rouge. Elle revient en Europe en 1992 et passe entre plusieurs mains, subissant par la même une restauration complète et un changement de teinte. Il s’agit du 10e exemplaire construit sur 47. Estimation : 8,5 à 11,5 millions d’euros.
Voici l’un des 106 exemplaires de McLaren Speedtail. Celle-ci (SBM23GDG2LW403079) n’a parcouru que 366 km malgré sa capacité à dépasser les 400 km/h. Estimation : 2,5 à 2,8 millions d’euros.
Encore plus rare (63 exemplaires) et encore plus neuve (185 km seulement), voici la Lamborghini Sián (ZHWEJ7ZD8MLA10761). Estimation : 2,5 à 3 millions d’euros.
Cette Ferrari 275 GTB (#07579) a été vendue en France en juin 1965. Elle a participé à l’époque à de nombreuses courses avec son premier propriétaire, dans le sud principalement, notamment le Rallye du Var en 1966. Après quelques années de pause, elle a refait surface en participant par exemple au Tour Auto de 1999. Estimation : 2,2 à 2,7 millions d’euros.
On termine la vente Artcurial par une Ferrari 250 GT Cabriolet Pininfarina Series 2 (3783GT). Il s’agit d’un des derniers exemplaires assemblés, avant d’être envoyé aux États-Unis en 1963. Elle a été démontée entièrement en 1977 pour être restaurée, mais le projet s’arrêta et elle resta en pièces pendant 30 ans. Le propriétaire finira enfin par la remonter telle quelle et la vendra aux enchères à Pebble Beach en 2017. Le propriétaire actuel se chargera de la faire restaurer du côté de Maranello afin d’obtenir le certification Classiche. Estimation : 1,6 à 1,8 million d’euros.

RM Sotheby’s au Carrousel du Louvre

Pour la deuxième année consécutive la maison RM Sotheby’s nous donne rendez-vous au Carrousel du Louvre pour sa vente aux enchères parisienne. L’exposition des 78 lots aura lieu les 30 et 31 janvier 2024. Quant à la vente, elle débutera le 31 janvier à 16 h.

RM Sotheb’ys frappe fort elle aussi, avec une autre Ferrari de légende : la Ferrari 250 GT SWB Berlinetta Competizione. Ce châssis 1773 GT a été produit le 16 mars 1960 et envoyé aux États-Unis. La Ferrari participa à de très nombreuses courses grâce notamment au célèbre Luigi Chinetti. Elle termina par exemple à la 7e place des 12 Heures de Sebring avant d’obtenir pas moins de 14 podiums en 20 courses. Elle bénéficie bien sûr du certificat Classiche. Estimation : 9 à 11 millions d’euros.
RM Sotheby’s, généralement le spécialiste des hypercars lors de la Car Week parisienne, vient à nouveau avec de nombreux lots modernes. On débute par LaFerrari (ZFF76ZHB000214219) qui est sortie d’usine en 2016. Pas d’histoire palpitante à raconter, elle n’a parcouru que 14 km… Estimation : 3,7 à 4,8 millions d’euros.
On passe à la Lamborghini Centenario LP770-4 Roadster (ZHWEZ5ZDXHLA06827) reçue par le concessionnaire de Francfort en 31 mars 2018. Elle a parcouru un peu plus de km : 71 ! Estimation : 3 à 4 millions d’euros.
Encore une Ferrari, encore une Ferrari Enzo (ZFFCZ56B000132658). Elle a été assemblée en avril 2003 et envoyée en Angleterre avant de venir très rapidement en France dès la fin de l’année. Elle est bien connue chez nous, son propriétaire l’a conservé pendant 17 ans et a subi un petit accident sur circuit lors du Rallye de Paris 2009. Elle a 15 102 km au compteur. Estimation 3 à 3,5 millions d’euros.
Pour terminer, place à la Maserati thermique la plus puissante jamais conçue : la Maserati MC12 Corsa (ZAMDF44B000029631) et son V12 de 745 chevaux. Elle arbore sa couleur d’origine : Arancio. Estimation : 2,8 à 3,5 millions d’euros.

Pour information, le salon Rétromobile 2024 débute par une soirée d’inauguration le 30 janvier (19h-22h) et se poursuit du 31 janvier au 4 février (10h-19h/22h selon les jours). Tarifs : 24 € (ou 19 € en prévente).

L’article Car Week Paris 2024 : les ventes aux enchères. est apparu en premier sur BlogAutomobile.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *