Mon avis sur The Talos Principle 2 (PlayStation 5) – Neitsabes


J’aime les puzzle games et j’avais adoré The Talos Principle premier du nom auquel j’ai joué à l’époque sur PC. Je suis vraiment fan de l’ambiance portée par une direction artistique visuelle simple mais efficace, et une direction musicale incroyable. La démo sortie sur PC du second épisode annonçait un jeu bien plus narratif. Moi qui aime les jeux narratif, est-ce que The Talos Principle 2 réussit la conjugaison des deux ?

Si vous n’avez jamais joué à The Talos Principle, je vais tenter de vous expliquer comment fonctionne ce deuxième épisode. Sachez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir joué au premier, mais vous n’aurez pas toutes les références qui y sont faites.

Dans The Talos Principle 2, vous allez pouvoir accéder à douze zones (3 par points cardinaux), ainsi qu’à la zone centrale (la Mégastructure) et la ville de la Nouvelle Jerusalem. Chacune de ces douze zones comportent 8 énigmes standards, 2 énigmes perdues, 1 énigme dorée, 1 laboratoire perdu, 2 étoiles, 2 feux de Prométhée, 1 ou 2 artefact de l’humanité (sur ce dernier point je ne suis pas sûr à 100%). Pour pouvoir accéder à la structure de la zone, il faudra résoudre au moins 8 énigmes (quelles qu’elles soient). Une fois dans la structure, vous pourrez lancer un rayon lumineux géant sur l’une des face de la Mégastructure. Lorsque les trois rayons d’un point cardinal seront activés, vous pourrez accéder à l’une de ses faces, et en apprendre davantage sur l’histoire du jeu (en plus de résoudre quelques puzzles supplémentaires.

Cette structure me paraît plus claire que celle du premier épisode. Certes, il y avait toujours ce système de hub qui mène a diverses zones d’énigmes, mais je trouvais le concept un peu compliqué : il fallait débloquer certains « outils » tels le prisme ou le cube pour pour pouvoir résoudre une énigme. En fait, c’est plutôt normal dans la mesure où le premier jeu se passait dans une simulation virtuelle et il s’agissait d’une série de test.

The Talos Principle 2 propose une expérience bien plus narrative que dans le premier épisode. Vous jouez 1K (ou 1000), le 1000ème « robot », et le dernier produit dans le cadre du « plan » qui vise à sauvegarder l’existence de votre civilisation qui s’inspire de l’humanité en s’efforçant de ne pas reproduire les erreurs de cette dernière. Mais un événement majeur va vous pousser à aller explorer les alentours, au delà de votre ville de la Nouvelle Jérusalem. Vous embarquerez avec Yakut, Melville, Alcatraz et Byron pour explorer des zones où d’étranges énigmes sont présentes. Bien évidemment, vous n’êtes pas obligée de suivre l’histoire du jeu. L’enchainement des énigmes est possible et ce, jusqu’à la fin du jeu.

Il m’aura fallu 40 heures de jeu pour obtenir 100% des énigmes standards, 100% des énigmes perdues, 100% des énigmes d’or, 100% des laboratoires perdus et 79% des étoiles. Pour ces dernières, il faut résoudre des puzzles globaux (ce que j’appelles des world puzzles), qui sont souvent similaires, mais vous demanderont de bien garder l’oeil ouvert.

Les énigmes d’or, elles, sont plus coriaces que les autres. J’ai d’ailleurs galéré sur trois d’entre elles : j’ai en résoudre 2 en « trichant » : j’ai utilisé des rayons lumineux obtenus de l’extérieur, et j’ai dû regarder la solution de la dernière car je n’avais absolument aucune idée de comment la résoudre (et je ne l’aurais jamais trouvé tout seul). Je suis un peu déçu d’avoir trouvé par moi-même 131 énigme sur les 132 générales (hors Mégastructure), mais bon.

The Talos Principle 2 apporte aussi beaucoup de nouveauté dans son gameplay. Si le level design en soit ne change pas réellement, les objets à dispositions ont bien plus nombreux et offrent des possibilités de résolution d’énigmes (et donc de création de la part des dev) bien plus étendues !

Enfin, je ne peux pas terminer mon article sans parler des musiques du jeu. Je trouve que celles-ci sont totalement en phase avec l’atmosphère énigmatique du jeu (ça tombe bien pour un jeu d’énigme) en gardant une sensation de grandes zones ouvertes.

The Talos Principle 2 pousse plus loin les limites du premier en proposant davantage d’outils de résolution d’énigmes et une véritable trame narrative étendue bien vient donner du corps au jeu. Le jeu continuera de plaire néanmoins aux fans du premier dans la mesure où cette histoire peut-être totalement occultée si besoin.

Article réalisé à partir d’un exemplaire fourni par l’éditeur

#2 Très bon (cliquez pour avoir des informations sur l’échelle de notation)



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *